• Maddie

Dans ma boîte à outils 2/2


Dans le précédent billet, j'ai parlé de traitement de texte, de logiciels de correction, de dictionnaire des synonymes... etc.


Je voulais revenir sur un point qui me paraît essentiel : la correction.


➡️ En plus d'antidote et du Robert Correcteur, je ne saurais que trop te conseiller les ouvrages du Projet Voltaire. Ils sont riches en explications et exemples concrets sur les difficultés de la langue française. Dans mon cas, même si j'ai un niveau tout à fait acceptable, ils m'ont été d'une grande aide.

➡️ Le Bescherelle est également un compagnon très utile.


➡️ Une bonne correction passe aussi par celle de la ponctuation. Pour ça, j'ai dans ma bibliothèque un petit livre très cool : La ponctuation. règles, exercices et corrigés. Il fait partie de la collection du Grévisse de la langue française. Un must have pour apprendre où mettre ces putains de virgules (parce que non, on ne les met pas là où ça nous chante).


Je pense que j'ai fait le tour de ce sujet. Il est possible que j'en oublie, peut-être même que tu utilises toi-même carrément autre chose, auquel cas, tu peux m'en parler car je suis toujours à la recherche de nouveautés.


Si jamais tu es dans l'optique de ne pas passer par une maison d'édition pour éditer ton livre et le partager avec ta communauté de lecteurs, voilà deux ou trois trucs que j'aurais voulu qu'on me conseille quand j'ai commencé.


Déjà, juste pour que tu le saches et contrairement à ce qu'on pourra te dire : non, on n'est plus obligés de passer par une ME pour faire découvrir nos écrits et il est tout à fait possible de vivre de sa plume. Mais ça j'y reviendrai à un autre moment parce qu'il y a beaucoup à dire - mais genre vraiment beaucoup.


Aujourd'hui, il existe une communauté d'auteurs indépendants qui font tout eux-même de A à Z. Il existe aussi des hybrides (ceux qui ont un pied dans l'édition traditionnelle et l'autre dans l'auto édition). Je fais partie de ceux-là et je ne m'en papoter pas mal du tout - bien au contraire - et tu verras que je ne jure que par l'hybridation. Mais ce n'est pas le sujet. Pas pour l'instant. Et puis je ne suis pas là pour te guider sur une voie plutôt qu'une autre. Je prêche le chacun fait comme il veut.

Donc, si tu souhaites tout faire toi-même - pour diverses raisons qui ne sont propres qu'à toi et dont tu ne dois pas avoir honte - voilà les plateformes sur lesquelles auto éditer ton livre :


➡️ KDP. C'est la plateforme d'auto édition d'AMAZON. Très simple d'utilisation, en quelques clics, ton livre est en ligne, prêt à rencontrer ses lecteurs.

➡️ Kobo fait la même chose.

➡️ Google books.

➡️ Ibooks...


Voici donc pour les principales plateformes.


➡️ Tu peux aussi passer par des sites tels que Librinova - pour ne citer qu'elle, parce qu'il en existe plein d'autres. Donc, Librinova est une plateforme d'auto édition. Moyennant un abonnement et un contrat entre toi et cette boîte, cela va te permettre de mettre tes livres sut toutes les sites de vente. Tu passes donc par un intermédiaire.


Tu as également des diffuseurs tels que immatériel, qui vont diffuser tes bouquins sur toutes les plateformes. Encore une fois, moyennant un contrat et un pourcentage sur tes ventes.


Personnellement, je passe uniquement par Amazon KDP.

C'est un choix de ma part, car je me coupe d'une part de marché conséquente en n'étant pas multiplateforme. Mais je m'y retrouve, je n'ai pas à e plaindre des ventes que je fais, puisqu'en étant présente sur une plateforme unique, mon chiffre d'affaire est suffisant pour que je vive de ma plume depuis environ 3 ans et demi.

Avant de prendre une décision, il faudra que tu te penches sur toutes les possibilités qui s'offrent à toi, que ce soit l'auto édition - via une ou plusieurs plateformes - ou la publication en maison d'édition. C'est une démarche de longue haleine, à laquelle, à mon sens, tu devras réfléchir dès que tu posera ton premier mot.


Revenons en aux outils dont je voulais te parler.


Une fois que tu as terminé l'écriture de ton livre, tu devrais l'envoyer à tes bêta-lecteurs.

Kesaco ?

➡️ Les Bêta-lecteurs, sont des personnes que tu as "recrutés" (je mets des guillemets, car ce sont des lecteurs bénévoles - par exemple, ta famille, tes amis ou des "presque inconnus" rencontrés via les réseaux sociaux. Ils vont relire ton histoire, pointer les forces et les faiblesses de ton récit, pour ensuite te faire remonter les infos, de manière à ce que tu modifies ce qui ne va pas. Parce que parfois, ce qu'on a en tête peut manquer de cohérence, il peut y avoir des oublis, des passages à intensifier, à creuser... Et on n'est pas capables, nous auteurs, de les voir. Et parfois, on les voit mais on n'a aucune idée de comment corriger le tir. Eh bien, les bêta-lecteurs sont là pour ça.

Bien entendu, il faut que tu aies confiance en ces personnes, car ce n'est pas super facile de confier son manuscrit à quelqu'un pour qu'il le lise, le découse chapitre par chapitre et te fasse des remarques.


➡️ Une fois tout ça fait, ainsi que la reclecture, la réécriture et une nouvelle phase de corrections, ton histoire est prête à être envoyée à une maison d'éditions pour un passage en soumission ( ça fait très BDSM, tout ça : corrections, soumissions... Oups ! Je m'égare). Dans le cas où tu déciderais d'être psychorigide, de garder tout contrôle... d'auto éditer ton bouquin, il va falloir que tu le formates. C'est à dire, le mettre en version numérique.

Pour ça, il existe le logiciel Calibre, qui est utilisé par un max de gens - dont je ne fais pas partie.


➡️ Pour les gens qui, somme moi, sont chez Apple, il existe un logiciel magique. D'accord, il coûte une blinde à l'achat mais putain ! qu'est-ce qu'il est pratique. Je veux parler de Vellum. Ce petit bijou à presque trois cent balles, te permet de faire de superbes ebook, dont tu auras toi-même choisi la mise en page, il te permet même de faire le format papier en fonction des dimensions que tu auras choisies, le tout en... quelques clics et DEUX minutes top chrono. Je l'aime d'amour, Vellum. Et si j'ai pleuré en vendant un oeil, un rein et le bras de l'un de mes enfants pour l'acquérir, aujourd'hui, il est rentabilisé.😅


Voilà voilà, je crois que cette fois, c'est terminé. Je t'ai parlé des principaux trucs présents dans mon sac de Mary Poppins. Tu l'auras remarqué, j'ai pas mal parlé d'argent dans ces deux billets (enfin, surtout dans le second) mais c'est un concept qu'il va falloir que tu gardes bien en vue. Quoi qu'on en dise, il faut investir un minimum d'argent pour avoir un produit fini de qualité.

On en reparlera une autre fois, de toute façon.


Sur ce, j'espère que ces deux articles t'auront aidé un peu.


L'entraide et le partage de connaissances, il n'y a que ça de vrai.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com